Poker en ligne en France : La baisse de revenus continue

Poker Online

Les revenus du marché français du poker en ligne sont en baisse selon les chiffres du 4e trimestre de 2014. Cette situation dure depuis des années.

En France, le marché du poker en ligne est en chute libre. En effet, les revenues ont diminué de 17,3 millions d’euros par rapport au 3e trimestre de 2014 selon l’Agence de Régulation du Jeu en Ligne (ARJEL). Cette baisse au niveau du poker en ligne en France a commencé depuis 2010 lorsque le gouvernement a décidé de mettre des barrières pour réguler le jeu afin d’en tirer des recettes fiscales supplémentaires. Il a donc isolé les joueurs du pays du reste de l’Europe misant certainement sur la facilité des transferts à l’intérieur du pays pour encourager les joueurs à jouer.

En dehors de cela, il a imposé de lourdes taxes aux opérateurs. Ce qui a joué sur la liquidité provenant des jeux de poker en ligne, sur les cagnottes des tournois, les bonus et les promotions. Alors que dans le même temps, des sites illégaux inondent le marché français avec de meilleurs bonus et attirent environ 23 % des joueurs français de poker. Dans l’autre sens aussi, certains sites français restent accessibles au-delà des frontières du pays tels que Winamax.fr et PokerStars.fr présents au Royaume-Uni. Cependant, les nouvelles dispositions dans ce pays ont poussé ces opérateurs à refuser les joueurs britanniques au risque de payer une amende de 25 % sur la taxe à la consommation.

Il faut toutefois rappeler qu’en 2012, la France avait la possibilité de s’engager dans une initiative trans-européenne de partage de joueurs avec l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni. Mais, les autorités avaient rejeté cette proposition en avançant comme argument le fait que le poker soit un peu démodé et assez compliqué pour un jeune public.

Votre commentaire